© David Commenchal

Explorez la forêt avec Madolyne

Observer la faune et la flore dans la forêt des Andaines

Nous profitons de notre séjour à Bagnoles de l’Orne, pour participer à une balade accompagnée de 5 km proposée par l’Office de Tourisme. Nous pourrons découvrir les différentes essences d’arbres de la forêt, observer les empreintes d’animaux sauvages et apprendre à distinguer les plantes comestibles que la nature nous offre. 

Découvrir les essences d’arbres du massif forestier 

 

Nous avons rendez-vous à l’Office de Tourisme avec Madolyne, animatrice nature de la station de Bagnoles de l’Orne. Elle sera notre guide pour une sortie accompagnée et commentée dans la forêt des Andaines. Nous avons choisi une balade matinale pour profiter de la luminosité du printemps propice à de belles photos. 

Marcher en forêt avec Madolyne offre l’opportunité d’observer les différentes essences d’arbres et d’arbustes qui peuplent le massif des Andaines. On y trouve des feuillus comme le chêne, le hêtre, le bouleau ou le châtaignier ainsi que des résineux tels que le pin sylvestre, le sapin et l’épicéa. Au cours de la promenade, les explications de notre guide accompagnatrice sur la photosynthèse, la régénération naturelle et le cycle de la forêt nous permettent d’élargir nos connaissances sur ce milieu préservé. 

Au fil du parcours, nous croisons plusieurs arbres remarquables comme le chêne Hippolyte, doyen des chênes de la forêt des Andaines. L’arbre qui mesure trente mètres de haut se dresse au centre d’une parcelle plantée de hêtres et d’épicéas. En examinant de plus près le port de la feuille et du gland, Madolyne nous apprend à distinguer le chêne sessile du chêne pédonculé. 

Observer les animaux et les oiseaux des sous-bois

 

La forêt des Andaines abrite de nombreux cerfs, chevreuils, renards et sangliers. Nous profitons de cette balade pour nous initier à la reconnaissance des empreintes de mammifères sauvages que l’on peut croiser sur notre chemin. Soudain, un léger bruit attire notre attention ; on aperçoit alors une biche traverser un magnifique parterre de jacinthes bleues. Mais impossible de la photographier, l’animal est bien trop rapide !  

Cette promenade matinale dans la forêt domaniale est aussi l’occasion d’observer les oiseaux et les papillons. Au printemps, on entend le coucou chanter, mais il est très difficile de le voir. Quelques petits pinsons et mésanges nous accompagnent discrètement le long des sentiers. 

Distinguer les fleurs sauvages et les plantes comestibles 

 

Au printemps, dans les sous-bois, la nature se pare de fleurs toutes plus colorées les unes que les autres. Une marche en forêt permet aussi d’apprendre à reconnaître certaines espèces comme l’orchidée, lanémone ou la jonquille des bois. Dans cet univers où l’ombre est reine, les fleurs usent de stratégies pour s’adapter. Chacune d’elles joue son rôle dans ce vaste écosystème, et participe ainsi au miracle de la nature. 

Cette saison est aussi la période idéale pour cueillir des plantes sauvages comestibles et plantes médicinales. L’ortie, le pissenlit et la pâquerette sont faciles à reconnaître. Leurs feuilles peuvent se consommer crues en salade ou dans des sauces. Nous découvrons également le plantain lancéolé, excellent pour la santé et le lierre terrestre au parfum frais. Très riche en vitamine C, « l’ail des ours » recèle à son tour de nombreuses vertus. 

Cette balade nous a beaucoup plu. Il est certain que nous participerons à une prochaine sortie accompagnée, sans doute à l’automne pour observer les champignons. 

 

à partir de

6,00 €

par personne

Cette expérience comprend
  • Environ 2h30-3h00 heures d’activité
  • L’accompagnement et les commentaires de l’animatrice nature

Pour vivre cette expérience contactez-nous

Vous aimerez aussi