© Image par Coeur

Le lac de Bagnoles

Un miroir d'eau au cœur de la ville

L’histoire de Bagnoles est intimement liée à son lac. Façonné par l’homme dès le 17e siècle, il demeure un symbole de bien-être et de détente. Le lac de Bagnoles de l’Orne est aujourd’hui le théâtre de nombreuses activités de loisirs pour toute la famille.

Se détendre au bord du lac

Situé aux abords de la forêt des Andaines, le lac de Bagnoles est entouré d’un écrin de verdure propice à la détente et au ressourcement. Il réserve une promenade bucolique à deux pas des Thermes. Dès l’arrivée du printemps, les oiseaux viennent y élire domicile, profitant à leur tour de la quiétude des eaux de Bagnoles !

Une passerelle à l’embouchure de la Vée conduit le promeneur à prendre de la hauteur sur le lac pour mieux admirer les reflets de l’architecture et de la végétation. Les pontons en bois permettent de s’approcher au plus près de l’eau et contempler les nénuphars et les iris qui ornent les berges.

Le célèbre casino de Bagnoles de l’Orne installé le long des rives promet depuis son restaurant une splendide vue panoramique sur le lac. Un peu plus loin, on profite également des terrasses avec vue que ce soit au Café de Paris ou depuis le restaurant de l’hôtel spa du Béryl.

Voguer sur le lac
à bord d’un pédalo

Traversé par la Vée, le lac de Bagnoles offre en période estivale des activités au pied du casino. Que diriez-vous de louer un pédalo pour voguer sur le lac ? L’occasion d’approcher de plus près les jardins aquatiques qui fleurissent comme par magie à la surface de l’eau.

Dès les premiers beaux jours, les pédalos promettent une expérience amusante : traverser le lac de Bagnoles de l’Orne à bord d’un bateau à pédales. Cette petite embarcation à deux places permet de naviguer en toute quiétude sur le lac pour partager en famille un moment de détente mémorable.

Les origines du lac de Bagnoles

Le lac de Bagnoles est créé de toute pièce en 1611 pour alimenter une importante forge. À cette époque, il se situe en pleine forêt et s’étend sur 7 hectares soit le double de sa superficie actuelle.
Lorsqu’en 1811, un terrible orage s’abat sur Bagnoles, les eaux du lac débordent et détruisent la digue puis la forge. N’ayant plus d’intérêt économique, le lac devient peu à peu un atout de villégiature pour la ville.
C’est alors que des trésors d’architecture trouvent leur place le long des rives du lac avec le Grand Hôtel ainsi que dans le nouveau quartier Belle-Époque créé à la fin du 19e siècle.

Frank Jay Gould, le bienfaiteur du lac

Dans les années vingt, un milliardaire américain nommé Frank Jay Gould tombe sous le charme de Bagnoles. Cet héritier des plus grandes compagnies ferroviaires décide de s’y installer avec l’intention de lancer plusieurs lieux de villégiature au cœur de la station thermale.

En 1927, il rachète le Grand Hôtel, véritable palace fréquenté par les têtes couronnées. Il redessine les contours du lac et aménage les berges en jardins d’agrément avec roseraies à la française.

L’homme d’affaires décide même de créer un second casino : le casino du lac. Il entend développer un tourisme de luxe et attire ainsi des bourgeois qui participeront à la renommée de Bagnoles de l’Orne.