© Les Martellières
Visiter une cidrerie traditionnelle du bocage d’Andaine

La ferme des Martellières

Située à Juvigny-Val-d’Andaine, la ferme Les Martellières est entourée de trente-cinq hectares de vergers. Curieux d’en savoir plus sur la fabrication du cidre et du poiré de Domfront, nous partons à la rencontre des propriétaires récoltants de la ferme. 

Des vergers au pressoir 

En arrivant au lieu-dit des Sept Forges, nous trouvons facilement Les Martellière, une ferme typiquement normande du début du 20e siècle. Elle présente une large toiture pentue et des murs épais en pierres apparentes soulignés par d’élégants géraniums.  

À l’entrée des chais, Valérie nous accueille avec un large sourire. Comme le temps est au beau fixenous avons la chance de débuter la visite par un tour dans le verger. On y trouve plusieurs variétés de poiriers et de pommiers dont les fruits sont récoltés entre septembre et octobre puis pressés pour en recueillir le jus. 

Puis, Valérie nous conduit à l’intérieur de la bâtisse où se trouvent le pressoir et les cuves. Une fois les fruits triés, lavés et séchés, ils sont broyés avec la peau et les pépins. La chair est ensuite pressée pour en extraire le jus qui sera entreposé dans les cuves et mis à fermenter. L’élaboration du cidre de Normandie ou du poiré observe le même procédé. 

L’alambic pour la distillation du calvados 

La ferme Les Martellières est spécialisée dans la fabrication du « calvados du Domfrontais » qui est une appellation d’origine protégée. À la différence du calvados traditionnel, la poire entre également dans sa composition. 

Ainsi, la distillation du calvados du Domfrontais s’effectue à partir d’un cidre fabriqué à base de pommes de la région domfrontaise et d’au moins 30 % de poires à poiré, explique Valérie. 

Nous voici devant l’alambic à colonnes qui permet la distillation. Cette étape consiste à séparer l’eau et l’alcool dont les températures d’ébullition sont différentes. La vapeur d’alcool obtenue est ensuite liquéfiée pour donner un liquide riche en alcool : l’eau-de-vie.  

La dégustation dans les chais de vieillissement 

Nous terminons la visite par les chais de vieillissement où le calvados est élevé sous bois de chêne dans des foudres ou des tonneaux. L’eau-de-vie de calvados vieillit pendant au moins trois ans avant de pouvoir être assemblée avec d’autres eaux-de-vie de comptes d’âge différents. 

Et maintenant, place à la dégustation ! La ferme Les Martellières produit une large gamme de boissons à base de pommes et de poires comme le cidre, le poiré de Domfront, le pommeau de Normandie et le calvados du Domfrontais. Nous découvrons également le « Poirissimo » un apéritif exclusivement fabriqué par la ferme Les Martellières. Nous profitons de cette dégustation pour faire quelques achats à la boutique de la ferme. 

Valérie nous confie que la ferme cidricole a déjà vu se succéder quatre générations de producteurs-récoltants. Aujourd’hui, six salariés travaillent sur la ferme avec Thierry Boisgontier et Richard Levêque. Nous nous reverrons certainement sur le marché de Bagnoles de l’Orne où Valérie vend leurs produits en direct chaque mardi et samedi.