© David Commenchal

La rivière de la Vée et ses anecdotes

Bagnoles de l'Orne et l'impact de la rivière de la Vée

Longue de 23,7 km, la Vée est la rivière qui traverse la ville de Bagnoles et qui permet d’alimenter le lac.

Les abords de la Vée sont l’endroit idéal pour profiter de loisirs divers, ainsi que trouver son bonheur lors d’une pêche

Retrouvez son histoire.

La rivière de la Vée tient son nom du romain « vadata » : celle que l’on passe à gué.

De 1611 à 1811, le cours d’eau alimentait les forges de la Fosse Noire sur le lieu dit « Bagnolles », anciennement à Tessé la Madeleine (Bagnoles château).
A son emplacement, vous trouvez aujourd’hui le lac de Bagnoles. Il a été crée de toute pièce pour cette importante forge.
À cette époque là, il se situait en pleine forêt et s’étendait sur 7 hectares soit le double de sa superficie actuelle.

En 1780, il y avait plus de 120 ouvriers, beaucoup de Tesséens, qui travaillaient comme frappeurs, fendeurs, mouleurs et forgerons dans les forges de « Bagnolles », riches en minerai de fer et en bois. Vous auriez entendu les coups de marteau sur les enclumes et senti l’odeur du feu de bois.

En 1795, les forges sont rachetées par les frères Jenvrin, des chouans du général de Frotté, qui en profitent pour fabriquer des armes.
Ce qui y était fabriqué était vendu le jour des halles à La Ferté Macé.

Le 30 juin 1811, un violent orage fit déborder les eaux du lac et créa un torrent qui détruisit la digue et emporta avec lui le marteau de forge qui, pourtant, pesait près de 3 tonnes.

Suite à cet orage, les forges ne pouvant plus apporter d’intérêt économique, la digue fût réparée et le lac devint peu à peu un atout de villégiature pour la ville. C’est alors que des trésors d’architecture trouvent leur place le long des rives du lac, comme le Grand Hôtel à la fin du 19e siècle.

Dans les années vingt, un milliardaire américain nommé Frank Jay Gould tombe sous le charme de Bagnoles. En 1927, il racheta le Grand Hôtel, véritable palace fréquenté par les têtes couronnées.
L’entrepreneur fît construire le casino du lac, malgré la présence du Casino des Thermes sur l’autre rive. Il mit en place un service de traversée à la barque et un petit pont pour permettre à ses clients de se rendre de part et d’autre du lac sans être tentés d’entrer dans l’établissement concurrent.
Franck Jay Gould redessina les contours du lac, aménagea les berges en jardins d’agrément avec roseraies à la française et y installa les actuelles balustrades.

Le lac, quant à lui, a été réaménagé en 2001 avec la création des jardins aquatiques avec nénuphars et iris. On peut aujourd’hui se promener dans les jardins ou y faire différentes activités.

Les abords de la Vée ont été pendant très longtemps des scènes de vie pour les tâches domestiques permettant aux lavandières de nettoyer le linge.

Depuis toujours, c’est également l’endroit idéal pour s’adonner aux plaisirs de la pêche et les amateurs de poissons.