© Image par Cœur

Une forêt Arthurienne

L’univers légendaire de Bagnoles de l’Orne

Plongez dans l’histoire des chevaliers de la Table ronde en parcourant les sentiers et itinéraires touristiques de la forêt des Andaines. Arbres remarquables, sites naturels insolites et pierres mystérieuses ponctuent l’aventure sur les terres du roi Arthur.

Les légendes arthuriennes

La forêt des Andaines, a largement inspiré les récits de la légende des chevaliers de la Table Ronde comme en témoigne l’espace naturel sensible de la Fosse Arthour. C’est ici que le roi Arthur aurait séjourné dans une grotte appelée « la chambre du roi ».

Deux itinéraires de découverte conduisent sur les pas des légendes arthuriennes comme la balade pédestre du Roi Arthur et la route touristique de Lancelot du Lac.

La balade du roi Arthur

Cette balade découverte de 6 kilomètres serpente au cœur de la forêt des Andaines. On y découvre au fil de la promenade, le prieuré Saint Ortaire, la source de Sainte Radegonde, les trois arbres remarquables que sont les chênes Roi Arthur, Lancelot et Hippolyte.

La dernière étape du circuit réserve une belle surprise : la « pierre au trésor ». Cette pierre oubliée pendant des décennies est classée « pierre procureuse », c’est-à-dire censée exaucer les vœux exprimés avec sincérité !

Le circuit Lancelot du Lac

Cette route touristique ponctuée de plusieurs étapes offre une mise en scène visuelle, sonore et artistique qui plonge le visiteur dans l’univers médiéval du plus renommé chevalier de la Table ronde : Lancelot du Lac.

Ce circuit de 121 kilomètres vous conduit à la découverte d’un pays de fées, d’ermites et de chevaliers. De l’ermitage Saint Ortaire, à Lonlay l’Abbaye en passant par la cité médiévale de Domfront, la route conduit à l’ancien refuge des derniers sorciers du pays avant de rejoindre la stèle funéraire de Lancelot du Lac.

Ne manquez pas les arbres au caractère singulier comme le Douglas des pépinières (un ensemble de 11 arbres dont le plus haut atteint 48 mètres), le chêne à la Vierge, l’If du Gué de la chèvre, le tilleul de la Maure ou les splendides houx du Mont-Gérôme dont certains peuvent atteindre 15 à 20 mètres de haut !