La Roche‑Bagnoles

Le quartier de Tessé La Madeleine

Situé sur la rive droite de la Vée, face aux Thermes, le quartier de Tessé la Madeleine abrite le château de la Roche-Bagnoles. Entouré d’un parc de 18 hectares et d’un arboretum. Ce dernier conduit au site naturel du Roc au Chien, le point culminant de Bagnoles de l’Orne.

Le château néo-renaissance

Construit en 1859 dans un style néo-renaissance, le château de la Roche-Bagnoles appartenait à la riche famille Goupil. En 1966, il devient la mairie de Tessé la Madeleine puis l’hôtel de ville de Bagnoles de l’Orne depuis la fusion des deux communes, le 1er janvier 2000.

Le château de la Roche-Bagnoles, dessiné par l’architecte David, présente un plan régulier avec des tracés rigoureux et des façades rectilignes. L’égalité des travées et l’alignement des baies contribuent à la symétrie générale du bâtiment. Les tourelles et échauguettes ajoutées à des fins purement décoratives donnent un aspect médiéval à l’édifice.

L’arboretum dans le parc
du Château

Le château domine un parc de 18 hectares constitué d’une collection de 168 essences d’arbres remarquables numérotés, d’un parcours d’orientation et du site du Roc au Chien. Les allées du parc sont ornées de différentes espèces de magnolias, de rhododendrons, et d’hortensias.

L’arboretum est réputé pour son séquoia géant, qui est le plus second plus grand séquoia de France. Il abrite également un érable sycomore, un pin de l’Himalaya, un cèdre de l’Atlas bleu, plusieurs variétés de sapins et d’épicéas, des cerisiers du Japon…

Beaucoup d’arbres datent de la création du parc en 1855 et d’autres ont été plantés par la Ville lors de sa restauration afin d’accroître et embellir les collections.

Le site naturel du Roc au Chien

Situé dans le parc du Château de la Roche-Bagnoles, le Roc au Chien est un site naturel constitué de grès armoricain. Ce surplomb rocheux domine la profonde cluse où coule la Vée, trente mètres plus bas. Il offre un beau panorama sur les Thermes et le lac de Bagnoles de l’Orne.

La légende raconte qu’un enfant imprudent jouant trop près du bord serait tombé dans une crevasse. Son chien l’aurait suivi et grâce à ses aboiements, on aurait pu retrouver l’enfant et le sauver. À la mort du chien, en souvenir et par reconnaissance, on aurait enterré l’animal sur place et appelé l’endroit le « Roc au Chien ».

Le mausolée des Goupil

À l’arrière du château se trouve le mausolée des frères Jean et Louis Goupil. Le père et l’oncle d’Anne-Marie Goupil, la châtelaine de la Roche-Bagnoles ont marqué l’histoire de Tessé la Madeleine. Les deux frères issus d’une famille modeste ont acquis une grande partie de Tessé après la Révolution. L’origine de leur fortune reste encore un mystère.

Profané pendant la Seconde guerre mondiale, le tombeau n’a rien révélé du secret de leur fortune. Juste à côté du monument funéraire, un tronc d’arbre se sépare en deux avant de se réunir de nouveau. Ce chêne porterait-il le secret de la richesse des deux frères ?