© Bagnoles Tourisme

La Tour de Bonvouloir

Le phare de la forêt d'Andaine

En lisière de la forêt d’Andaine, à une dizaine de kilomètres de Bagnoles de l’Orne se trouvent les vestiges du château de Bonvouloir. Un sentier d’interprétation permet de parcourir en 9 étapes l’ensemble du site historique édifié au 15e siècle.

Les vestiges d’un manoir du 15e siècle

La tour de Bonvouloir est le dernier témoin de l’ancien château de Bonvouloir situé sur la commune de Juvigny sous Andaine. Ce site mythique, à la fois étrange et mystérieux présente un ensemble architectural classé Monument historique. Construite en 1485 par Guyon Essirard, l’intendant du duc d’Alençon, la tour de Bonvouloir est constituée de deux tours accolées l’une à l’autre.

Une première tour ronde dont la partie supérieure est coiffée d’une poivrière jouxte une seconde tourelle très mince qui culmine à 26 mètres de haut. Sa toiture en forme de cloche est soutenue par une corniche à modillons. Un escalier en pierre permettait d’accéder au sommet de la tour de guet. La vigie offre un panorama exceptionnel sur la forêt des Andaines, l’Orne et la Mayenne avec une vue qui s’étend jusqu’à trente kilomètres alentour.

La tour de Bonvouloir, surnommée aussi le « phare de la forêt d’Andaine » servait à « rallier pendant le jour et éclairer pendant la nuit la marche des soldats égarés dans les environs ». Une tour d’enceinte devenue un colombier, une ancienne chapelle, un puits et des granges entourent l’édifice. Tout près, un étang et un verger confèrent à ce lieu insolite un environnement propice à la détente et à l’évasion.

Tour et détours à Bonvouloir

Le sentier d’interprétation « Tour et détours à Bonvouloir » réserve une promenade d’une heure et demie sur une boucle pédestre de 1,6 km. Le parcours est jalonné de 9 étapes avec panneaux explicatifs. La visite audioguidée enrichit la découverte de l’histoire du site par des témoignages.

Autour du verger conservatoire aux nombreux plants de poiriers, on peut également admirer des arbres majestueux âgés de plus de 300 ans. Au printemps 2020, un jardin ethnobotanique « les jardins secrets de Bonvouloir » viendra enrichir la visite. Il présentera les végétaux sauvages et cultivés depuis la Renaissance.

Près de l’étang, un espace de détente permet de se ressourcer et de profiter pleinement du charme des lieux. Situé à proximité du GR22, le site de Bonvouloir est aussi le point de départ de plusieurs sentiers de randonnées.

La légende de Bonvouloir

La légende de Bonvouloir nous plonge à l’époque du Moyen Âge, où le chevalier Guyon Essirard épouse Anne, une femme bien plus jeune que lui. Les premières années de mariage ne sont pas fécondes et les deux époux en éprouvent beaucoup de peine.

Pour tenter de résoudre la situation, Guyon s’installe près de la fontaine de la forêt d’Andaine réputée pour ses vertus de jouvence. Il passe alors vingt-et-un jours à s’y baigner, à boire l’eau de la fontaine et à dormir dans la forêt.

De retour auprès de son épouse, il a retrouvé sa vigueur d’antan. Quelques mois plus tard, la jeune femme donne enfin naissance au premier descendant. Pour célébrer cette prouesse, le chevalier fait construire la tour du château de Bonvouloir dont la forme est pour le moins équivoque.