Bagnoles Orne Bebagnoles Festival Ceramique Normandie ExpoBagnoles Orne Bebagnoles Festival Ceramique Normandie Expo
©Bagnoles Orne Bebagnoles Festival Ceramique Normandie Expo

Festival de la céramique

CéramiqueS à la Source

Le premier Festival Normand de la Céramique a voulu aborder tous les aspects de la Céramique : céramiques d’hier liées au riche patrimoine normand y compris dans l’habitat mais aussi céramiques d’aujourd’hui, que ce soit dans les arts de la table, la décoration intérieure ou au jardin intégrant les courants artistiques de l’art contemporain, sans oublier la recherche et l’innovation avec les prototypes prêtés par le Centre de Recherches des Arts du Feu de Limoges, la céramique industrielle de haute technologie et les perspectives ouvertes par l’imprimante 3D.

du 03 au 19 juin

Gratuit

Exposition de céramiques contemporaines

Grottes, au Centre d’animation et de congrès

Accès libre du lundi au vendredi de 14h00 à 19h00,
et les weekends et  jours fériés de 11h00 à 19h00

Bagnoles de l’Orne Normandie sera le seul lieu d’exposition de céramique contemporaine du festival avec des artistes qui ont été choisis pour y exposer en fonction des textures, matériaux et design de leurs œuvres.

7 céramistes se sont donc imprégnés de ce lieu atypique pour développer leur univers artistique.

Voici le nom des artistes qui exposeront dans les grottes : Vincent Bellanger, Sylvain Fezzoli, Joëlle Gervais, Nicolas Boisjoly, Marcel Creach, Nathalie Chauvin, Benjamin Gehan

En savoir + sur les 7 artistes

« Céramiste et plasticien, mon travail artistique porte sur la création de volumes et des formes potentiellement habitables appelées « Propositions habitables ». Elles prennent la forme de sculptures, de maquette-sculptures, d’architectures, voir d’installations et de performances en ce qui concerne le travail de la matière.

La plupart de mes sculptures sont réalisées en céramique, mon matériau de prédilection. À ce titre, j’emploie principalement des terres à grès ferrugineuses et des pâtes à porcelaine, des terres de hautes températures. Cependant, je n’écarte pas l’usage de la basse température. J’ai entamé, il y a maintenant 20 ans, d’importantes recherches sur les formes, les textures et les couleurs, expérimentant des centaines de recettes de glaçures de hautes températures cuites dans des fours à gaz. Je me suis alors passionné par les réactions physico-chimiques des matières minérales soumises à la chaleur. Toutefois, je m’intéresse de très près aux possibilités offertes, par la terre crue, associée à des fibres de papier ou des fibres végétales (paille, foin, miscanthus, lin, chanvre, etc.), et à d’autres matières et matériaux comme le bois et l’acier, employés le plus souvent pour la construction d’ossatures. Mes inspirations sont multiples avec un accent plus prononcé vers les recherches liées à l’architecture prospective et expérimentale, à l’habitat réduit ou encore aux questions relatives à l’abri d’urgence. Par ailleurs, la perméabilité entre les disciplines telles que le design, l’architecture, les métiers d’art, l’histoire, la sociologie, les sciences et l’art est pour moi essentielle. L’expérimentation et l’intérêt pour les processus de fabrication sont 2 éléments fondamentaux de mon travail. »

Vincent Bellanger

« Céramiste depuis plus de 15 ans, je réalise aujourd’hui des pièces décoratives. Je pousse à l’extrême le contraste entre les parties brutes de la terre en la craquelant délicatement, à la limite de la rupture et les zones lisses que je polis au galet plusieurs fois, caressant la surface de ma pièce en surveillant l’évolution de son séchage.

Je recouvre le tout de terre sigillée (un jus de terre purifié plusieurs mois afin de ne garder que les particules les plus fines et pures. de l’ordre du micron)
Un dernier polissage finalise la première étape avant une cuisson à 1 050°C pendant 8 heures. Une seconde cuisson permet de finaliser
l’œuvre que j’enfume avec du crin de cheval, celui-ci en brûlant laissera apparaitre un graphisme noir aléatoire. »

Nicolas Boisjoly

« En parallèle à mes études supérieures en Histoire de l’Art à l’université de Toulouse, j’ai commencé à pratiquer la céramique en 2007. Cette matière me fascine immédiatement tant ses possibilités sont infinies. Cette rencontre est déterminante dans mon parcours artistique. Mais ce n’est qu’en 2020 que je me lance en tant que plasticienne céramiste après avoir étudié et travaillé plusieurs années dans le domaine de l’Histoire de l’Art et de la régie des œuvres. Autodidacte, j’ aime modeler mes pièces à la main, avec une certaine lenteur, explorant différentes formes, en affectionnant tout particulièrement la réalisation de grandes pièces en terre chamottée (mobilier, nuages, etc..). Je cherche toujours à travers ma pratique à insuffler de la poésie dans le monde qui m’entoure. »

Nathalie Chauvin

Grès, porcelaine.

Côté technique : Tournage, travail « à la plaque ». Décors au pinceau, à la poire, estampage, gravure.

Cuisson au gaz à 1280°C.

Sculptures : Raku en enfumage, cuisson à 1050°C, association d’autres matériaux (métaux…) lors du montage.

« Créateur de luminaires et d’objets décoratifs en porcelaine. J’utilise les propriétés particulières
de cette céramique pour créer des pièces fines et translucides à la lumière. La recherche
de formes élégantes inspirées par la nature confère à mes pièces un caractère original et intemporel.
Avec la porcelaine j’évoque la beauté de la nature à travers mes créations. La luminosité
de la porcelaine est douce, elle crée une ambiance apaisante dans un intérieur. De toutes les argiles, c’est la porcelaine qui s’est imposée à moi, permettant par sa translucidité naturelle de jouer avec la lumière des lampes que je confectionne.
Dans mon atelier, je fabrique entièrement mes pièces en modelant les formes à l’aide d’outils
en bois. Une ligne après l’autre, la porcelaine prend vie et révèle sa forme, à chaque fois différente, unique et harmonieuse. La porcelaine, matière vivante, choisira par elle-même son galbe et sa rondeur, fixée dès lors, et à tout jamais, par le séchage, puis le passage à l’épreuve du feu. »

Sylvain Fezzoli

« Autodidacte aux coté de mon père dont j’ ai  repris l’activité, les bases de mon parcours commence dans  son atelier à Rouen au sortir de mon service civique en 1994. La création, la commande de particuliers ainsi ,par la suite, que de professionnels ( décorateurs, antiquaires de bon gout, métier du spectacle,..) m’ont permis et motivé pour, malgré les difficultés,être  un « terreux ».  Puis, l’opportunité et les rencontres m’ont amené à Paris pour l’enseignement du modelage dans des ateliers privés, depuis, j’anime régulièrement des cours de modelage dans différents lieux, à Rouen et en Normandie, et continue, en parallèle, un travail de création plus personnel.

La technique de travail est variée : montage de pièce en plein ou en colombin ou encore autour d’un tuteur suivant la pièce à réaliser; prise d’empreinte au moyen de moules en plâtre à bon-creux , estampage, travail à la boulette et\ou au bâton, etc…

Trois pièces de différentes tailles sont présentées : un dodo de 80cm, un écorché de la même dimension et un cheval plus petit. Les travaux sont réalisés avec des techniques et des motivations différentes. »

Benjamin Gehan

« Mes sculptures  sont des pièces Uniques. Elles sont un lien avec le monde qui m’entoure. Une trace fragile d’une présence éphémère. Un pont entre mes émotions et le regard des autres. La marque d’une perception intime du monde.

Entre humour et mélancolie ces personnages et animaux sont empreints d’une part d’humanité. Les pièces sont badigeonnées d’oxydes et quelques touches d’émail sont appliquées.

L’enfumage des sculptures,(raku), révèle, ainsi une patine aux reflets métallisés, rehaussée de lumière qui accentue, l’expression du travail lié aux attitudes et  aux regards.

A travers un univers sombres et une terre chamottée, la matière brute de ses créations révèle tendresse et humour. J’ai œuvré,  dans l’enseignement à la transmission des arts plastiques en direction d’adultes et de la jeunesse. J’ai enseigné la sculpture et la céramique dans diverses écoles d’art à Paris et sur la région parisienne.

J’ai participé, créé, et réalisé de nombreux projets d’art plastique et de céramique en direction de l’enfance, de l’adolescence,  en partenariat avec l’éducation nationale ,et des associations chargées d’actions artistiques et culturelles.

J’ai créé et dirigé une école de céramique à Poissy 78300.(de 2000 à 2010) »

Joëlle Gervais


Présentation de prototypes en céramique

Centre d’animation et de congrès

Accès libre du lundi au vendredi de 09h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00
et les weekends et jours fériés de 11h00 à 12h30 et de 14h00 à 19h00

Le Centre de Recherche des Arts du Feu et de la Terre (CRAFT) à Limoges résout les problèmes techniques rencontrés par les céramistes et leur permet de réaliser chaque œuvre en 2 exemplaires, la première pour les artistes et le deuxième exemplaire est gardé en archive.

Certains de ces prototypes en céramique sont prêtés par le CRAFT de Limoges et seront exposés au Centre d’Animation.

Voici le nom des artistes dont les œuvres seront exposées : Marcel Aurel, Bécheau Bourgeois, Laëtitia Fortin, Christelle Familiari, Nathalie Talec, Olivier Sévère

  • Cliquer ici pour plus d'informations sur le CRAFT

    C’est en 1993 à Limoges, et à l’initiative du Ministère de la Culture, que fut créé le CRAFT Limoges, véritable laboratoire
    d’idées, se donnant comme mission principale de donner à la céramique une place singulière dans l’art contemporain tout
    en découplant son image de celle des arts de la table.
    Association loi 1901, soutenue par le ministère de la Culture / DRAC Nouvelle Aquitaine, la Région Nouvelle Aquitaine et la Ville de Limoges, le CRAFT accompagne la création contemporaine en céramique depuis près de trente ans et fait dialoguer art et technique.


Retrouvez

le programme de la région

Le festival de la céramique en quelques chiffres clés :

  • 35 propositions sur l’ensemble de la Normandie.
  • 11 rencontres avec les céramistes et autres Métiers d’Art sans compter les ateliers ouverts au public
  • 6 musées qui réalisent des expositions et des animations en mettant en valeurs leurs collections
  • 4 conférences sur des thématiques complémentaires
  • 3 visites d’entreprise
  • 12 découvertes insolites : anciennes carrières historiques, four gallo-romain, expositions, animations, démonstration, participation à une performance….
  • Le Centre de Formation et le Céram’lab du Pôle Céramique Normandie

 

Logo Pcn 4000Logo Pcn 4000

Être céramiste, c’est utiliser l’argile à des fins artistiques ou artisanales.
Être céramiste aujourd’hui, c’est être à la confluence de la rigueur de la tradition et des exigences de l’innovation.
[…]

Pierre Bréteau, céramiste, formateur au Pôle Céramique Normandie