© Maxime Letertre

Le château de la Roche Bagnoles

Une élégante demeure au cœur d’un arboretum remarquable

Lors de votre séjour à Bagnoles de l’Orne, ne manquez pas l’un des fleurons du patrimoine architectural de la ville : le château de la Roche-Bagnoles. Promenez-vous dans le vaste parc qui entoure l’hôtel de ville pour découvrir les essences rares conservées dans l’arboretum.

Un château néo-renaissance

Entourée d’un immense parc qui s’étend jusqu’au lac de Bagnoles, l’élégante demeure bourgeoise est construite en 1855 pour Anne-Marie-Catherine Goupil. Après avoir hérité de son oncle de 65 hectares de terrains boisés, la future maîtresse des lieux confie les travaux à l’architecte-paysagiste David.

Édifié sur un promontoire, le château de style néo-renaissance présente une façade en grès ponctuée de larges ouvertures et bandeaux sculptés. Deux tours d’angle en granit et les échauguettes de brique rouge qui surplombent la porte d’entrée ajoutent un aspect médiéval à l’édifice. La toiture à deux pans, recouverte d’ardoise, rappelle les châteaux de la Sarthe.

Depuis la fusion des communes de Tessé la Madeleine et de Bagnoles de l’Orne, le château est désormais le siège de la mairie. Le hall, la salle des mariages et la salle du conseil conservent de magnifiques parquets et boiseries.

L’arboretum du parc du château

En 1859, l’architecte-paysagiste David définit le tracé du parc, aménage les allées et y plante les premiers conifères. Ce dernier embellit dix-huit hectares d’espaces verts autour du château des Goupil.

Il fait venir un horticulteur spécialisé dans les végétaux exotiques. Ce dernier arrive à les planter, les acclimater et les conserver. Une véritable collection botanique d’arbres voit ainsi le jour tout autour du château.

Aujourd’hui, l’arboretum de Bagnoles compte plus 150 espèces de plantes, d’arbustes et d’arbres répartis sur six hectares. On y trouve une vingtaine de séquoias dont l’un d’eux est répertorié comme le deuxième séquoia plus haut de France. Ce séquoia géant situé près du château est âgé de plus de 150 ans !

La famille Goupil, de mystérieux propriétaires

L’histoire du château reste profondément marquée par celle de ses propriétaires : la famille Goupil. Lorsque les deux frères Jean et Louis issus d’un foyer modeste reviennent de Paris après la Révolution française, ils ont acquis mystérieusement une importante fortune.

Jean achète un terrain devenu bien national et Louis devient propriétaire d’une grande partie de Tessé. Ils font construire « Le logis » sur la place de l’église dans lequel ils s’installent avec leurs épouses. Mais la femme de Louis, Anne-Marie-Catherine Goupil est avant tout la fille de son frère Jean ! Les époux obtiennent une permission spéciale de Napoléon 1er autorisant Louis à épouser sa nièce.

À la mort de son époux, Anne-Marie-Catherine fait construire le château, les écuries, la serre-orangerie ainsi qu’un bassin avec jet d’eau. Elle y vit avec son fils et sa belle-fille. Le château reste dans la famille Goupil jusqu’en 1922 avant d’être vendu aux enchères. Profitez d’une visite guidée des extérieurs du château pour en savoir plus sur son histoire et découvrir son intérieur.